Production et systèmes d’élevage



Le veau, mâle ou femelle, est le petit de la vache. C’est un animal jeune, qui est élevé soit pour renouveler le troupeau, soit pour sa viande.

Élevé jusqu’à 5 ou 6 mois en France, parfois jusqu’à 8 mois dans d’autres pays européens, le veau donne une viande très appréciée du consommateur pour sa tendreté et sa couleur claire.


En France cohabitent 2 systèmes d’élevage :

Les veaux sous signe de qualité : Label Rouge, IGP, Bio
Ils représentent environ 5 % de la production française. Issus d’animaux spécialisés dans la production de viande, les « races à viande » (Blonde d’Aquitaine, Charolaise, Limousine…), les veaux tètent le lait de leur mère jusqu’au sevrage. C’est la production dite de “veaux sous la mère” : ces veaux sont élevés dans leur exploitation de naissance et nourris au lait maternel. Ce mode d’élevage traditionnel est particulièrement présent dans le Sud-Ouest de la France (Aquitaine, Limousin, Midi-Pyrénées)

Les veaux de boucherie
Dans les exploitations laitières, les veaux femelles sont conservés pour le renouvellement du troupeau. Les veaux mâles, eux, sont élevés par des éleveurs spécialisés qui les accueillent environ 2 semaines après leur naissance : ils les nourrissent, les élèvent et en prennent soin dans des étables adaptées, jusqu’à leur abattage vers 5/6mois, quand ils pèsent environ 250 kilos.


Comment sont élevés les veaux ?

En France, les élevages de veaux comptent en moyenne un peu moins
de 250 veaux
.

La période qui suit leur arrivée dans l’élevage est très intense : l’éleveur doit mettre les veaux en confiance, les habituer à leur environnement, leur apprendre à boire, à vivre en collectivité…

Le premier mois, leur alimentation est essentiellement lactée. Pour répondre à leurs besoins physiologiques naturels de ruminants, un mélange de céréales et de paille est rapidement introduit dans leur ration. Les veaux ont de l’eau à disposition, le nombre de repas et les quantités sont adaptés en fonction des besoins de chacun.

L’éleveur observe beaucoup ses animaux : tous les matins, il fait le tour de son élevage, et voit les veaux un par un : cela lui permet de vérifier qu’ils vont bien, qu’ils mangent bien… de repérer si un animal est en petite forme car ses oreilles sont baissées…

L’observation est la base de son métier, pour apprendre à connaître les veaux, répondre à leurs besoins et les soigner si nécessaire. Les veaux vivent par groupe de 6 en moyenne, c’est important pour eux car la solitude provoque le stress des animaux. Une attention particulière est prêtée à leur confort et leur bien-être : les étables sont spacieuses, aérées et lumineuses.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *