Le lait, base de l’alimentation des veaux

Chaque jour, le veau doit consommer une quantité de lait suffisante pour couvrir ses besoins de croissance.

De plus, dans tous les modes d’élevage, du foin ou d’autres fourrages apportant des fibres végétales sont proposés, en petite quantité, à tous les veaux. Cela permet de tenir compte de l’évolution physiologique de leur système digestif comme le demande la réglementation européenne.

Une alimentation adaptée aux besoins des veaux

L’aliment d’allaitement est un aliment complet et équilibré. Mélange composé de poudre de lait et de compléments nutritionnels, il est dilué dans de l’eau chaude avant d’être distribué aux veaux.

Dans les ateliers spécialisés, les veaux prennent leur buvée, quand ils le désirent, grâce à des distributeurs automatiques de lait, ou 2 fois par jour quand l’éleveur leur apporte le lait.

Les veaux élevés « sous la mère » tètent 2 fois par jour. Si la quantité de lait produite par la mère n’est pas suffisante pour le veau, l’éleveur apporte un aliment d’allaitement complémentaire, ou intègre à son troupeau des vaches appelées « nourrices » ou « tantes », qui sont tétées par les veaux en complément de leur mère.